Que faire à Rome ou dans les environs ?

Les Jeudis de la Villa

L’Académie de France à Rome – Villa Médicis propose chaque jeudi la découverte d’artistes et chercheurs de renommée internationale.

Ces rendez-vous gratuits entre publics et univers artistiques et scientifiques variés prennent la forme d’une conférence, d’une représentation, d’un dialogue, d’une projection cinématographique, d’un concert ou d’un spectacle.
Pour que les Jeudis de la Villa soient une occasion de dialoguer, de réfléchir et de nourrir sa curiosité avec le public français, italien et international,
Tous les évènements sont traduits simultanément en français ou italien.

Les jeudis de la Villa se déroulent en deux parties.
A 19h00, une première partie, conduite par les pensionnaires de l’Académie de France à Rome ou d’autres artistes invités.
A 20h30, démarrage des interventions

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

Tout le programme sur le site de la villa

#80 | #90
Exposition du du 25 septembre au 6 octobre 2019
Entrée libre
Vernissage : mardi 24 septembre, de 18 heures à 20 heures.

Un regard sur une saison artistique en Italie, sur l’avant-dernière décennie du vingtième siècle et le début de la décennie suivante, une période à la fois assez proche du temps présent et suffisamment distante pour être comprise avec une distance adaptée. Voici le projet de #80 | #90. Un regard qui naturellement n’est pas exhaustif, mais présente tout de même de façon représentative une génération qui se dessine grâce au travail de dix artistes nés entre les années 80 et 90 : Alfredo Aceto (Turin, 1991), Lupo Borgonovo (Milan, 1985), Benni Bosetto (Milan, 1987), Giulio Delvè (Naples, 1984), Alessandro Di Pietro (Messine, 1987), Andrea Kvas (Trieste, 1986), Nicola Martini (Pontedera, 1984), Namsal Siedlecki (Greenfield, 1986), Alessandro Vizzini (Cagliari, 1985) et Andrea Zucchini (Brescia, 1987). En effet, ils appartiennent à une phase historique et sociale commune mais que chacun interprète à sa façon, à travers des langages, techniques et contenus variés. Il en résulte un panorama créatif complexe au sein duquel, hormis quelques orientations communes – une certaine attention vis-à-vis du rapport entre individu et nouvelles technologies, une analyse des lois scientifiques qui régissent la vie des matériaux, un intérêt renouvelé pour la représentation humaine – l’hétérogénéité prévaut sur une vision commune du réelle, reflétant la multiplicité des intentions qui caractérise le temps présent.
Sous le commissariat de Pier Paolo Pancotto