Les chiffres romains

Les chiffres romains

Les chiffres romains : Quel casse-tête chinois !

Nos connaissances en latin ne sont peut-être pas si loin… pourtant à Rome, il est indispensable de bien les connaître si l’on veut comprendre les époques, avant et après Jésus-Christ et tous les siècles à venir.
Alors, essayons de rafraîchir notre mémoire et nos connaissances de mathématiques.
Avant l’introduction des chiffres arabes, qui remonte à la fin du Xème siècle, les anciens Romains employaient 7 lettres (voir tableau ci-dessous).
La numération romaine est un système de numération basé sur l’addition et la soustraction.

Les nombres sont représentés à l’aide de symboles combinés entre eux, notamment par les signes I, V, X, L, C, D et M, appelés chiffres romains, qui représentent respectivement les nombres 1, 5, 10, 50, 100, 500 et 1 000.

Quelques exemples :
8=VIII ; 40=XL ; 60=LX ; 80=LXXX ; 90=XC

La numérotation romaine est soumise aux conventions suivantes :
• Un nombre en chiffres romains se lit de gauche à droite
• Toute unité placée à droite est ajoutée : VI = V + I (c’est- à- dire 6) ;
• Toute unité placée à gauche est soustraite : IV = V – I (c’est-à-dire 4), IX = 10 – 1 (9) ; LD = 500 - 50 (450)
• Les chiffres romains sont placés par ordre décroissant (du plus grand au plus petit) :
• LXXII = L (50) + XX (20) + II (2), ce qui fait 72.
• On ne trouve jamais le même chiffre plus de 4 fois (sauf M) : 300 s’écrit CCC mais 400 s’écrit CD ; 80 s’écrit LXXX mais 90 s’écrit XC.
• Les chiffres placés à la droite d’un autre, ajoutent leur valeur à celle de cet autre s’ils lui sont égaux : II = 1 + 1 = 2 ; XXX = 10 + 10 + 10 = 30 ; CC = 100 + 100 = 200
• Toute unité placée entre deux chiffres plus forts retranche sa valeur du chiffre de droite.
• CIV = 100 + (5 - 1) = 104, MCD = 1000 + (500 – 100) = 1 400
• Quelques exemples :

  • CLXXXI = 181
  • CC = 200
  • CD = 400
  • DC = 600
  • MM = 2000
  • MCMLVIII = 1958 (M=1000, CM =1000-100, L=50,VIII=8
    Un petit secret : il faut décomposer le chiffre s’il est très long ou le faire en 2 fois :
  • 99 s’écrit XCIX (XC = (100-10 =90) et IX à la fin pour le 9
  • D C L X X X I I I = 500 + 100 + 50 + 10 + 10 + 10 + 1 + 1 + 1 = 683
  • M C C X X V I = 1000 + 100 + 100 + 10 + 10 + 5 + 1 = 1226

Si le nombre est très élevé, supérieur ou égal à 5.000, le symbole romain est surmonté d’un trait horizontal c’est-à-dire multiplié par 1.000
Pour la petite histoire, les chiffres romains restent régulièrement utilisés pour :
• Les indications de dates comme les siècles et les millénaires (le XXXe siècle- le IIIe millénaire)
• Les années du calendrier républicain (l’An III)
• Les numéros d’ordre des souverains, des papes, des dynasties (Louis XIV, Jean- Paul II)
• Les régimes politiques, d’armées et de régions militaires (ex : la Ve République- la VIIIe armée britannique)

• Les manifestations publiques (salons, colloques, conférences etc…)
• Les arrondissements ou les divisions territoriales (XIe arrondissement de Paris)
• Pour marquer la date de construction d’un bâtiment ;
• Pour spécifier la date de production d’un film, à la fin du générique ;
• Pour numéroter les actes d’une pièce de théâtre (Acte III scène 4)
• L’ordre des divisions d’ouvrages, les chapitres ou les pages d’un livre ou de tout autre document écrit (les chapitres VIII et IX)
• Les numéros des universités et de leurs sections (Université Paris IX – Section II)
• sur les cadrans des horloges et des montres, où le chiffre 411 peut se trouver écrit IIII au lieu de IV ; On parle alors d’un « quatre d’horloger »- XII : midi

• Pour indiquer les dates sur un monument
• En minuscules ou en petites capitales pour numéroter les pages liminaires d’un document (préface, introduction, sommaire) : I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII, IX, X.
Certains usages tendent cependant à disparaître. Un peu dommage, non ? C’est si joli, ces chiffres romains. Que serait Rome autrement !

1) Devenez romain et écrivez ces numéros : 1 361, 2 699, 648, 555, 79
2) Le contraire, lisez les dates : LXXII = LXXIX = LXXXI = XCIX = CXIII - XVIII

CORRECTIONS (sans tricher…)

1) MCCCLX1 – MMDCXCIX – DCXLVIII – DLV – LXXIX -
2) 72 – 79 – 81 – 99 – 113 - 18

On vous aide : 2018 = MMXVIII
2019 = MMXIX

A vous de jouer : nous sommes en 2021 !

Texte présenté par Marion Simprez